• LES FILES D'ATTENTE DE LA HONTE

    Je viens de prendre connaissance, sur le blog "tous unis à Marsannay", du compte-rendu intégral du débat qu'a provoqué la réponse de Monsieur le Maire à la question n°7 posée par les élus de l'opposition portant sur la distribution des denrées collectées par la Banque Alimentaire. Je suis abasourdi et profondément meurtri dans mes convictions non pas par l'atmosphère délétère dans laquelle se sont déroulés ces pittoresques échanges, atmosphère entretenue à chaque séance du Conseil Municipal par le maire avec ses sous-entendus, son manque total de courtoisie à l'encontre d'une élue qui a l'audace, au nom de son groupe, de lui poser des questions certes dérangeantes, mais surtout par une désillusionr due à la destruction brutale de la représentation idéalisée que j'avais en moi concernant le CCAS. J'imaginais avec une naïveté qui me surprend que la distribution des produits alimentaires aux personnes atteintes par les aléas de la vie ou victimes innocentes de la crise actuelle, se faisait uniquement par livraisons à leur domicile avec la discrétion et le tact indispensables dans ce genre de démarche. Faux ! On leur inflige l'humiliation suprême, l'obligation de se déplacer et de prendre rang dans la file d'attente et de se donner ainsi en spectacle au premier venu. Cela me rappelle le temps de l'occupation. En piétinant leur dignité on s'étonne, on s'insurge, on s'indigne des réactions parfois explosives de ces victimes expiatoires d'une société injuste, intransigeante. On ne mène pas avec suffisamment de méthode les enquêtes qui conduiraient à déceler ceux et celles qui, enfermées dans leur isolement et leur silence, attendent, résignées, qu'une main amie se tende. Solidarité où te caches-tu? Reviens vite et installe-toi à Marsannay, on a encore besoin de toi.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :