• IL (S) S'AUTODÉLIVRE (ENT) UN GÉNÉREUX SATISFECIT

    Le quotidien du mardi 8 décembre m'apprend qu'une inauguration s'est déroulée récemment concernant l'installation dans le hall de la mairie d'un panneau sur lequel est gravée la liste complète des personnes ayant exercé la fonction de maire de la commune depuis la Révolution. Une photo illustre l'article aux accents dithyrambiques. On y voit Paul Goutorbe maire de Marsannay de 1971 à 1983 mais revenu sous les feux de l'actualité en sa qualité de maire honoraire, une distinction qui lui a été atribuée en juin 2008. Visiblement "rentré dans le rang" il n'a pas estimé arborer de signe partculier rappelant sa noble fonction mais se montre grandiloquent quand il déclare (ne souriez pas) que "les conseillers municipaux sont, avec le maire l'âme de la commune". Jean-François Gondellier bien dans son rôle, s'affiche en tenue officielle de premier magistrat de la commune qu'il chérit par dessus tout. Quant à Gérard Laborier il savoure l'instant et, la poitrine barrée de l'écharpe tricolore, se croit manifestement encore maître des lieux. Est-ce sa distinction de maire honoraiire obtenue en même temps que son prédécesseur qui l'autorise au port de l'écharpe? Je croyais que seuls les officiers d'état civil aprés délégation du maire en exercice jouissaient de ce privilège. A vérifier.

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :