• IL N'Y A PAS QU'A MARSANNAY...

    Que mes fidèles détracteurs ne se réjouissent pas trop vite, je ne suis pas (encore) réduit au silence par un manque total d'informations à commenter pas plus que par un hypothétique devoir de réserve qui me serait recommandé ou pire encore imposé. Tout simplement je consacre maintenant une partie de mon temps libre à d'autres sujets de réflexion, importants eux aussi, notamment aux travaux préparatoires à la mise en circulation du tramway cette belle arlésienne dont on parle abondamment mais que les électeurs de Marsannay financeront sans profiter de la moindre commodité d'utilisation, à leurs effets pervers ainsi qu'aux généreux commentaires qu'ils alimentent dans la presse locale. Un point particulier a, en raison d'une expérience professionnelle déjà lointaine mais toujours présente, attiré mon attention dès les premières études à savoir le choix déterminé pour des raisons de coût d'une alimentation électrique aérienne des rames autrement dit de l'installation d'une caténaire légère nécessitant l'implantation de supports, de portiques, de haubans ancrés sur façades. Une "pollution" de l'espace que ne dénoncent ni les écologistes de gauche ni ceux de droite. Il est vrai qu'à deux reprises l'ingénieur en chef des travaux a déclaré très sérieusement que les poteaux, les fils conducteurs, les câbles porteurs on ne les verrait pas, que tout se fondrait dans le feuillage des arbres plantés à cet effet. Depuis ce moment j'ai acquis la certitude qu'il n'y a pas qu'à Marsannay que l'on prend les électeurs pour des...sots. C'est plus correct de s'exprimer ainsi mais beaucoup moins percutant, moins libérateur.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :